Close up on a moss covered tree trunk in a forest.

Une approche Autochtone de la santé est holistique,

qui vise un développement équilibré des différents aspects de la personne : physique, émotionnel, spirituel et cognitif.

Avec l'histoire du colonialisme et des traumatismes multigĂ©nĂ©rationnels, les peuples Autochtones ont Ă©tĂ© aliĂ©nĂ©s de la terre qui leur fournissait une source de dĂ©termination de leurs besoins, de leur raison d'ĂȘtre et de leurs liens. Il en rĂ©sulte un sentiment croissant de malaise face au monde dans lequel ils vivent et une perte de contrĂŽle sur leurs capacitĂ©s Ă  vivre de maniĂšre plus heureuse, plus saine et plus Ă©quilibrĂ©e.

Pour leurs ancĂȘtres, vivre en harmonie, Ă  l'intĂ©rieur comme Ă  l'extĂ©rieur d'eux-mĂȘmes, Ă©tait une façon d'ĂȘtre. Cependant, avec les changements apportĂ©s par la colonisation, la santĂ© et le maintien de la santĂ© ont Ă©tĂ© retirĂ©s aux individus et sont devenus la responsabilitĂ© de structures gouvernementales externes. L'aliĂ©nation de nous-mĂȘmes et des dons que nous a donnĂ©s notre mĂšre a rendu les humains plus susceptibles de contracter diverses maladies, ce qui affecte leur capacitĂ© Ă  survivre dans son ensemble. Pour les peuples Autochtones vivant sous l'ombre de la Loi sur les Indiens, les formes de lĂ©gislation imposĂ©es en ce qui concerne les facteurs mĂ©dicaux, sociaux, mentaux, politiques et socio-Ă©conomiques ont crĂ©Ă© un terrain encore plus fertile pour le dĂ©veloppement de la maladie dans tous les aspects de leur vie.

Le prĂ©sent cours est proposĂ© comme un guide permettant de comprendre le bien-ĂȘtre et le malaise d'un point de vue Autochtone, et d'aider les apprenants Ă  crĂ©er et Ă  maintenir leur propre plan de bien-ĂȘtre en accord avec leurs systĂšmes de croyances personnels, leurs rĂ©alitĂ©s, ainsi que les valeurs traditionnelles et culturelles de leur(s) nation(s)*.

* La définition de l'identité d'une personne dans un contexte Autochtone a également été prise en charge par le gouvernement fédéral du Canada par le biais de la Loi sur les Indiens. Ainsi, de nombreuses personnes d'origine Autochtone peuvent s'identifier comme étant de plus d'une nation, ou d'origine mixte.

L'espoir est que les apprenants et les mentors/enseignants s'engagent dans un processus de dĂ©couverte de soi sur quatre plans : physique, Ă©motionnel, cognitif et spirituel. En dĂ©veloppant une meilleure apprĂ©ciation de leurs dĂ©fis et de leurs forces Ă  travers certaines des activitĂ©s suggĂ©rĂ©es, ils peuvent commencer Ă  ressentir un plus grand sentiment de contrĂŽle sur leur bien-ĂȘtre et les moyens de le maintenir dans la rĂ©alitĂ© du monde stressant dans lequel nous vivons maintenant.

Le cours, et les activitĂ©s proposĂ©es par la suite, ne sont que des suggestions sur la maniĂšre d'aborder les questions de bien-ĂȘtre et de maladie au sein des communautĂ©s Autochtones. Il est fortement recommandĂ© que les apprenants bĂ©nĂ©ficient d'un dialogue avec les membres de la communautĂ© travaillant dans le domaine de la santĂ© et que les guĂ©risseurs traditionnels soient Ă©galement invitĂ©s Ă  partager leurs points de vue sur le bien-ĂȘtre et la guĂ©rison, ainsi que les cĂ©rĂ©monies utilisĂ©es pour aider les gens Ă  retrouver leur Ă©quilibre.

Rien n'est jamais définitif, mais en constante évolution et mouvement.

FR
Powered by TranslatePress »
Aller au contenu